Des activités avec ma fille

Quand j’imaginais les journées passées avec ma fille, je nous voyais faire des activités. J’allais lui apprendre des choses, elle serait curieuse et intéressée. La réalité est différente.

Mère et fille s'amusant ensemble

La relation mère-fille

Ma relation avec ma fille est loin d’être un long fleuve tranquille. C’est plutôt une rivière à remous avec des descentes à pic, des éclaboussures, et aussi quelques moments calmes dont il faut profiter avant que le courant ne nous emporte à nouveau. Dans mon imaginaire de maternité, ça se passait tellement autrement.

Du fantasme de la maternité

Quand j’imaginais les journées passées avec ma fille, je nous voyais faire des activités. J’allais lui apprendre des choses, elle serait curieuse et intéressée et me regarderait avec des grands yeux admirateurs. Elle suivrait mes instructions à la lettre. Nous ferions des bricolages et de la peinture, elle adorerait se salir et en rire. Nous prendrions des marches en forêt et je lui parlerais des arbres, des fleurs et des animaux. Nous irions au musée, à l’heure du conte à la bibliothèque et à des spectacles en plein air. Tel était mon fantasme de la maternité.

De la réalité

La vie avec ma fille ne ressemble en rien à ce que j’imaginais. Elle roule des yeux, déteste se salir, ne voit aucun intérêt aux marches en forêt, aux plantes ou aux animaux. Comme elle ne suit pas les consignes, les spectacles en plein air et les visites dans les musées sont des exercices de discipline qui finissent en dispute. Et la dernière fois que nous avons assisté à l’heure du conte à la bibliothèque, elle a refusé de rester assise et a couru partout avant de crier qu’elle s’ennuyait et voulait rentrer à la maison. Est-ce nécessaire de dire que ça ne correspondait pas du tout à la visite que j’avais espérée?

Ma fille

Le fantasme se déconstruit peu à peu, en apprenant à connaître ce petit être qui est vraiment ma fille. Elle aime danser, courir, nager, dessiner, faire des casse-tête, chanter et lire. Elle a confiance en elle, elle est dynamique, vive, patiente et sérieuse, elle aime les princesses, les bricolages qui durent 3 minutes ou moins et le yoga. J’apprends chaque jour à la découvrir, elle.

Des activités avec ma fille

Mais des fois, le fantasme revient: j’ai toujours envie de faire des activités structurées avec elle. Je voudrais cuisiner, jardiner, faire des bricolages de plus de 3 minutes. J’ai trouvé un début de solution: en planifiant et organisant les fêtes et les occasions spéciales ensemble. Elle n’aime peut-être pas préparer une salade, mais décorer des biscuits de Noël lui plaît. Les projets de bricolage la lassent vite, mais elle aime créer des décorations pour la maison. C’est à travers les fêtes que nous apprenons doucement à réaliser des activités structurées ensemble et à y prendre plaisir. Alors en attendant de pouvoir aller au musée ou de pouvoir cuisiner avec elle, nous préparons les fêtes. Et parfois, ça entraîne des moments de bonheur qui dépassent le fantasme.

A propos Mélanie (17 articles)
<p>Maman d’une petite fille de 3 ans et demie, j’essaie de mettre de la magie dans notre quotidien et de célébrer les fêtes et occasions spéciales autant que possible. </p> <p>Pour moi, il est important de faire participer les enfants aux préparatifs, les coûts et temps de réalisation doivent être minimes, et j’essaie de consommer mieux et avec une conscience environnementale.</p>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*